Tel. 04 83 43 41 00
Nouveau, découvrez l'offre gabarit
  • Le blog de l'agence Envision Print

Le Blog d’information sur le monde de la création, de l’impression et du web !

Découvrez tout ce qui fait bouger la création graphique du print et du net en ce moment. Vous en apprendrez plus également sur l'agence de communication et de création Envision Print. Partageons ensemble conseils et astuces chaque semaine grâce à des articles pertinents sur le monde de la communication génératrice de business.
Comment réussir sa plaquette commerciale en 4 leçons
13 déc
11 commentaire(s)

Réussir sa plaquette commerciale en seulement 4 étapes !

Contexte économique et besoin d’innovation

Comment réussir sa plaquette commerciale ? … A l’heure de la crise économique, des restrictions budgétaires et de la grande incertitude qui s’abat sur les entreprises, il devient primordial de bien penser ses outils de communication pour s’assurer des retours à la fois quantitatifs et qualitatifs.
Le poste « communication » ne devrait, théoriquement, jamais faire les frais d’une baisse (ou d’une peur de baisse) d’activité. Bien au contraire : ce poste est absolument vital pour toute entreprise, et pour les PME plus particulièrement. En effet, les outils de communication et de présentation de l’entreprise permettent d’asseoir son image de marque, de donner de la matière et des arguments aux équipes de vente, et donc de stabiliser ou de développer son activité.

La plaquette commerciale, à manier avec précaution (à double tranchant)

Au-delà des outils désormais incontournables que sont la carte de visite et le site internet, il existe un support classique mais toujours très efficace : la plaquette commerciale. Très efficace, certes, mais à condition qu’elle soit bien pensée, bien conçue, bien réalisée. Seulement voilà : face à des moyens financiers en chute libre, nombre d’entreprises sont tentées de prendre elles-mêmes en charge l’élaboration de leurs outils de communication. Dès lors, comment procéder ? Par où et par quoi commencer ? Quels sont les choix à privilégier ? Les pièges à éviter ?
Ce sont autant de questions auxquelles nous allons apporter des réponses aussi complètes que possible, pour que chacun puisse évaluer ses compétences face au travail à fournir, et ainsi faire le choix les plus judicieux qui s’impose à lui : tenter l’aventure de la plaquette publicitaire auto-produite, ou s’en remettre aux mains d’un professionnel de la création graphique.

La plaquette commerciale et la présentation d’entreprise, mode d’emploi !

1. Définir son projet de plaquette entreprise

 

a) Se mettre dans le contexte

Il s’agit avant toute chose de définir au mieux son projet. Une plaquette publicitaire ne se fait pas en un tour de main, ou en cinq minutes sur le coin d’un bureau, entre un rendez-vous clientèle et une commande de matières premières. Prenez le temps ! Accordez-vous des moments de réflexion, au calme, et laissez mûrir le tout : c’est absolument nécessaire !
Vous pouvez maintenant vous poser les bonnes questions. De quel outil avez-vous besoin ? Par qui, quand et comment va-t-il être utilisé ? Devra-t-il présenter l’entreprise, un produit, une nouvelle offre ? Gardez à l’esprit que la plaquette commerciale est le support le plus pratique, parce qu’il s’adapte à plusieurs situations : elle pourra à la fois être disposée sur un présentoir dans votre espace de vente, être envoyée par voie postale pour appuyer une prospection, être déployée par vos équipes de vente comme base d’argumentaire, etc.
Ne perdez pas non plus de vue que les principaux concernés par cette plaquette publicitaire sont ceux qui les utiliseront au quotidien : a priori, vos représentants commerciaux et vos clients. N’hésitez pas à les solliciter pour mieux comprendre leurs besoins (et donc mieux y répondre) !

 

b) Dresser un plan d’action

Avant d’être un support de vente ou une base d’argumentaire commercial, la plaquette d’entreprise doit promouvoir votre activité et donner une image flatteuse de votre structure, dans le but de générer des ventes. Veillez donc constamment à rester « pro », sobre, efficace en tout.
D’abord, définissez les objectifs de votre plaquette. Pour ce faire, vous devrez tout simplement répondre à ces 5 questions :

  • – A quoi va-t-elle servir ?
    – Qui va l’utiliser ?
    – A qui est-elle destinée ?
    – Quel budget est disponible ?
    – Quelle est l’échéance ?

 

Les réponses à ces questions seront les bases de votre cahier des charges. Elles posent les besoins et les conditions dans lesquelles vous prévoyez de réaliser votre plaquette commerciale. Maintenant, vous êtes prêt pour l’étape suivante : l’élaboration du plan action. N’ayez pas peur. Si vous avez réussi le stade précédent, celui-ci ne posera pas de souci. Il suffit de noter (sur un papier, un vrai, pas sur un morceau de mémoire disponible !) toutes les informations concernant :

  • – Le type de support que vous souhaitez créer,
    – Le niveau de qualité, de créativité et de rendu que vous en attendez,
    – Le budget que vous accordez à cette opération,
    – Le planning prévisionnel (en fonction des salons à venir, des rendez-vous importants, etc.).

 

Vous voyez que ce n’est pas si horrible que c’en a l’air !

 

2. Savoir s’entourer et observer

 

a) Monter une équipe de choc

Élaborer sa plaquette commerciale tout seul, ce n’est pas facile. S’y mettre à plusieurs, ce n’est pas facile non plus. Disons qu’il ne faut être ni trop, ni trop peu. Réunissez autour de votre projet une petite équipe : 4 ou 5 personnes suffisent amplement. Vous vous en rendrez vite compte, il y aura autant d’avis que de membres de l’équipe. Varier les profils, les âges, les fonctions… : par exemple, un membre de la direction, un vendeur senior, et un technicien.

 

b) Espionner la concurrence

Vous voilà bien entouré. Maintenant, guettez ce qui se passe chez vos concurrents : comment communiquent-ils ? Quand ? Vers qui ? A quelles occasions ? De plus, n’oubliez pas qu’à chaque secteur d’activité correspondent des codes graphiques et langagiers : repérez-les, ils vous éviteront de faire fausse route.

En effet, trop d’originalité tue l’originalité : il faut donc rester en cohérence avec son marché, pour être rapidement identifiable et s’inscrire dans un paysage commercial précis. Si vous exercer dans les métiers juridiques par exemple, optez pour des tons bordeaux et gris et des polices dites « sérifées ». Si vous vendez des produits technologiques, préférez une gamme de bleus et une police oblique « non sérifée ». Pour parvenir à ce genre de conclusions, voici les éléments à étudier de près :

  • – Les supports de communication de vos concurrents, dans leur ensemble : recueillez-en le maximum.
    – Les formats les plus utilisés (listez leurs avantages et défauts).
    – Les couleurs récurrentes.
    – Le genre de police privilégié.
    – La quantité moyenne d’information.

 

Enfin, repérez tout ce qui vous plaît et vous déplaît, en termes de fond comme de forme. En effet, il faut que votre future plaquette commerciale vous séduise : c’est vous qui allez la « vendre » à vos commerciaux, ou la présenter directement à vos clients.

Vous devez donc être intimement convaincu de ses qualités graphiques, rédactionnelles, et communicationnelles.

 

3. Construire sa plaquette commerciale

Voilà, nous y sommes : il est l’heure d’attaquer les choses concrètes. Vous avez toutes les clefs en main, ne reste plus qu’à les mettre dans les bonnes portes.

Donc commençons par construire lesdites portes. Il y en a 4. L’opération est plus périlleuse qu’elle n’en a l’air : il faut viser juste, en dire assez sans en dire trop, montrer juste ce qu’il faut, et servir les objectifs fixés au début du projet. C’est d’ailleurs là que réside le secret de la réussite de votre plaquette commerciale : vous devez constamment avoir la certitude que toutes vos prises de décisions, choix, partis pris quels qu’ils soient, font avancer la plaquette vers son objectif premier, qui est de répondre à un besoin, à une attente précise. C’est un peu le fil rouge entre les portes.
Vous devez donc rassembler 4 types d’éléments. Ils constitueront en quelques sortes les fondations de votre plaquette publicitaire :

  • – Les textes,
    – Les images et les illustrations,
    – Les couleurs,
    – Les polices de caractères.

 

Les 3 derniers éléments seront regroupés dans la suite de ce mode d’emploi sous le nom de « charte graphique ».

 

a) On ne soigne jamais assez le rédactionnel

Et pourtant, il est la base même d’une plaquette commerciale ! Une prospection, une vente, une relation client toute entière ne se construisent pas sans un ensemble de mots efficaces, savamment choisis et justement restitués. Vous ne vous sentez pas l’âme d’un écrivain en herbe ? Confiez la rédaction sans hésiter à l’un des membres de votre équipe de choc. Ou mieux, laissez-la aux mains d’un professionnel !
Vous savez désormais qui va écrire. Il reste à définir le « quoi écrire ». Et là… c’est à vous de jouer ! Commencez par définir un plan : vous pourrez ainsi vérifier que vous n’omettez aucune information primordiale, que tout y est, que chaque chose a sa place et que tout a son importance. Pour ce faire, suivez cet enchaînement :

  • « Vous » : votre client, ses problématiques, ses besoins, ses attentes, son métier.
    « Moi » : qui vous êtes, ce que vous proposez, à quoi sert votre offre.
    « Nous » : comment votre offre peut répondre aux besoins de votre client, et quels bénéfices il pourra retirer de votre prestation.

 

Dans tous les cas, gardez à l’esprit certaines règles simples mais ô combien précieuses de la rédaction. En effet, il faut commencer par écrire simplement : on ôte tout le superflu. Sans pitié. On réduit les phrases au strict minimum (en essayant de conserver le sujet et le verbe, tout de même), on utilise un langage « pro » mais pas trop technique pour ne pas perdre le client en cours de lecture.

Ensuite, on prévoit de respirer, parce qu’il le faut, entre certains mots : placez des virgules, aérez votre discours. Cela vous permettra de rythmer la lecture, et d’insister inconsciemment sur certains mots ou idées que vous souhaitez particulièrement appuyer.

Pensez également à construire votre texte : vos articles doivent suivre le plan titre/sous-titre/chapeau/développement. Vous pouvez même, si certaines sont relativement denses, rajouter des intertitres ou prévoir des exergues. Ces techniques vous permettront de créer différents niveaux de lecture : le client pourra ainsi lire la plaquette commerciale en diagonale, en profondeur, en détail, comme il lui chante.

Le dernier conseil, et pas des moindres, concerne… l’orthographe. Une seule petite faute ou coquille dans votre plaquette publicitaire, et ce sont des semaines de labeur qui s’écroulent ! Vos clients ne vous pardonneront pas d’écart sur le sujet. Une seule solution : relisez, relisez, relisez encore, et faites relire.

 

b) L’importance de la charte graphique

Comme annoncé précédemment, la charte graphique est composée de plusieurs sous-ensembles. Et bien entendu, chacun mérite une attention particulière.
Les images et les illustrations, tout d’abord. On aurait tendance à en mettre beaucoup pour combler le vide textuel, ou au contraire à ne pas en mettre à cause d’un rédactionnel trop envahissant. Or, vous vous en doutez : il faut viser le juste milieu. En effet, votre plaquette commerciale ne doit ressembler ni à un austère journal financier que personne ne lira, ni à une publicité pour une banque d’images que tout le monde se contentera de « regarder ». Il faut donc effectuer une sélection minutieuse de vos illustrations. N’utilisez que des images vraiment qualitatives, et dont la résolution est suffisante pour un beau rendu à l’impression. Oubliez les photos récupérées sur le web : elles font toujours très mauvais genre. Si si, promis. Enfin, comptez entre 1 et 4 images par page, en variant les tailles, les sujets, les plans, etc.
Au niveau des couleurs de votre plaquette publicitaire, les choses sont simples : soit vous vous inspirez de celles de votre logo, soit vous copiez un peu la concurrence. Dans tous les cas, une couleur dominante, une couleur d’accompagnement et du noir suffiront amplement.
En ce qui concerne les polices de caractères, là encore, soyez sobre, simple et efficace : comme pour les couleurs, 2 polices suffisent. Choisissez-en une pour les titres, et une pour le texte. Et optez toujours pour des caractères assez classiques : l’essentiel n’est pas, ici, de vous démarquer en étant original à tout prix, mais d’être lisible, harmonieux et clair. Et oui, il va falloir renoncer au Comic Sans MS. Dommage.

 

4. Réussir la création graphique et l’impression de sa plaquette publicitaire

A partir de cette quatrième leçon, nous vous conseillons une bonne fois pour toutes de passer la main. Si vous avez réussi à mener vous-même votre plaquette commerciale jusque là, vous pouvez être fier, ce n’est pas donné à tout le monde. Mais arrive un moment inévitable où il faut s’en remettre à quelqu’un dont c’est le métier.
Il s’agit tout d’abord de « monter » la maquette de votre plaquette. Pour cela, il faut réaliser un chemin de fer : pliez une feuille A3 en deux, et reportez à la main tous les éléments tels qu’ils paraîtront sur le document final. Remettez ce brouillon à un graphiste professionnel, ainsi que vos images, textes, logos, polices, etc. Le graphiste est aussi là pour vous conseiller : n’hésitez donc pas à lui faire part de vos interrogations et à prendre son avis en considération !

Une fois que ledit graphiste vous aura remis le fichier haute définition de votre plaquette commerciale, il sera temps de passer à la phase d’impression. Ici encore, laissez-vous guider par l’imprimeur : il connaît ses machines, son papier, et traite ce genre de commandes tous les jours. Si toutefois vous décidiez de passer par un imprimeur en ligne, voici quelques conseils pour un résultat optimal : choisissez un papier mat, qui donne une image plus haut de gamme que le papier brillant ; selon que vous êtes sensible ou non à la protection de l’environnement et selon votre secteur d’activité, il peut être judicieux d’opter pour un papier recyclé, ou en partie recyclé ; dans l’idéal, son grammage devra être de 250g/m² ; demandez un rainage, qui vous permettra de plier facilement votre document sans casser le papier ; enfin, offrez à votre plaquette commerciale un vernis de protection, de manière à éviter que l’encre ne se transfère d’une page sur l’autre.

Vous l’avez donc compris : réussir sa plaquette commerciale est un vrai défi, une sorte de parcours du combattant, surmontable mais semé d’embûches. Pourtant, la plaquette est un outil incontournable pour votre force de vente.
Chacun ne dispose pas du temps et/ou des connaissances nécessaires à l’élaboration d’un support efficace, et c’est pourquoi notre agence vous propose ses compétences, son professionnalisme et son expertise : nous vous écoutons, vous guidons dans vos prises de décisions, et vous apportons tout notre savoir-faire pour assurer la réussite de votre communication d’entreprise.
Pour toute demande, question, devis…

Contactez notre équipe sans hésitation : elle aura forcément une réponse à vous apporter !

11 réponses à “Réussir sa plaquette commerciale en seulement 4 étapes !”

  1. Fab dit :

    Bravo, pour cet article.
    Je vais tenter l’expérience avec ma boîte. Si je patauge je ferais appel à vous ^^.

  2. […] Présentation d’entreprise : réussir sa plaquette commerciale, en 4 leçons – Plaquette Commercia… […]

  3. Lionel dit :

    Merci beaucoup pour cet article, il me sera d’une aide très précieuse.
    Je vais tenter le coup jusqu’à l’étape 2(b) et je pense que je passerai la main à un professionnel.

    A bientôt.

  4. Hagbe Hans dit :

    vraiment interessant pour un professionnel

  5. Clara Martin dit :

    Merci pour cet article, super intéressant

Laisser un commentaire

NOS CLIENTS TEMOIGNENT EN QUELQUES MOTS...

Retrouvez les derniers avis clients ci-contre.

F. Molter

CELA FRANCE

Guillemets

Rapidité, qualité, précision, suivi sont les maîtres-mots pour qualifier l’agence Envision Print. Un travail sans faute !

A. Gras

AUSTRALAIR

Guillemets

Un besoin exprimé et après quelques jours, nous avons obtenu un travail bien ficelé. Une agence réactive et dynamique avec un vrai suivi.

X. Leclerre

EXELTEC

Guillemets

Très content de la qualité graphique de la plaquette publicitaire. Un design soigné et propre qui représente à la perfection notre société.

Des conseils

               personnalisés

Votre expertise notre métier
Votre expertise notre métier

Une satisfaction

       garantie à 100%

Une satisfaction garantie
Une satisfaction garantie

Un numéro unique

    pour un contact simplifié

Un numéro unique
Un numéro unique

Réponse assurée

      sous 48 heures !

Votre expertise notre métier
Votre expertise notre métier